Malgré plusieurs épisodes pluvio-orageux sur le département depuis la décision préfectorale du 27 mai 2022 limitant les usages de l’eau dans la Nièvre, la situation hydrologique reste préoccupante pour la saison, et les débits des cours d’eau, ont baissé fortement.
Aussi, au vu de cette situation, des évolutions tendancielles et des prévisions météorologiques des prochaines semaines et après réunion du comité des usagers de l’eau en date du 4 juillet 2022, le préfet de la Nièvre, a décidé d’élargir les mesures de limitation d’usage de l’eau à d’autres bassins versants.
L’arrêté préfectoral place en situation :
– de vigilance les zones de la Loire, l’Allier et l’Yonne aval. Celui-ci ne se traduit par aucune restriction mais vise à alerter tous les usagers sur la nécessité d’une utilisation économe et raisonnée de la ressource.
– d’alerte l’Acolin, la Cure, la Dragne, la Nièvre, la Vrille et l’Yonne amont, avec des mesures de restriction des usages sur l’ensemble des communes concernées.
– d’alerte renforcée les zones du Beuvron, l’Ixeure, le Sauzay.
Seuls les sous-bassins de l’Aron, de l’Alène, de l’axe Loire-Allier et de l’Yonne en aval du lac de Pannecière ne sont pas concernés.
Sur les zones placées en vigilance, les usagers et les gestionnaires sont invités à avoir une utilisation économe et raisonnée de l’eau, mais aucune mesure d’interdiction n’est formellement prescrite. Quelques conseils sont rappelés en fin de ce communiqué.
Sur les zones placées en alerte et en alerte renforcée, les mesures de restrictions d’usage visent à réduire les prélèvements pour assurer un débit minimum des cours d’eau. Sont notamment concernés les usages domestiques (interdictions du lavage des voitures, du remplissage des piscines, du nettoyage des allées et façades, restrictions pour l’arrosage des pelouses et des massifs, des jardins potagers), l’irrigation agricole avec la mise en place de tours d’eau et de limitation de l’irrigation certains jours, les vidanges de plans d’eau, les usages industriels et activités économiques. Ces mesures sont précisées aux articles 4 et 5 de l’arrêté préfectoral, consultable sur le site
ainsi qu’en mairie.
De nouvelles mesures de restrictions pourront être prises si la situation s’aggrave.